Navigation ↓
  |  OpenIO

Zimbra + OpenIO, le combo gagnant pour bâtir une plateforme de messagerie hyperscalable, performante et économique

Read the English version

Malgré l’avènement des réseaux sociaux et la démocratisation des applications de messagerie instantanée, l’e-mail demeure le premier canal de communication pour les entreprises. En 2019, il s’en échange 293 milliards chaque jour (hors spam) et ce volume continue de croître. Un internaute français reçoit en moyenne une quarantaine d’e-mails quotidiens, et possède souvent plus d’une adresse. Cette accumulation de messages ne va pas sans poser de problèmes, surtout depuis que la plupart des utilisateurs ont délaissé le stockage local de leurs e-mails et les conservent sur les serveurs de messagerie pour y accéder depuis n’importe quel appareil.

Le stockage d’e-mail : une spécialité historique d’OpenIO

Les fournisseurs de messagerie, au premier rang desquels ont longtemps figuré les FAI, se sont d’abord heurtés à un défi technique et économique : comment stocker ce volume croissant de (petits) fichiers, fréquemment accédés, sans que les coûts d’infrastructure n’explosent ?

Dans les années 2000, c’est pour répondre à ce défi qu’est née la solution technique qui deviendra OpenIO, après que son cœur fut rendu open source. Au sein d’une grande ESN qui avait pour clients les principaux opérateurs telco français, l’équipe actuelle d’OpenIO a développé un software defined storage performant, basé sur le stockage d’objet, capable de scaler massivement et d’exploiter des serveurs standards (x86) alors que le marché du stockage était encore dominé par des appliances.

Grâce à cette solution, qui a hébergé jusqu’à 45 millions de boîtes mail et les espaces de stockage dans le cloud qui y étaient régulièrement associés par les FAI (pour un total avoisinant les 15 PB de données), les opérateur telco ont réalisé de substantielles économies, tout en augmentant leur qualité de service. En savoir plus

Une offre Zimbra + OpenIO intégrée par BeeZim pour démocratiser la messagerie collaborative open source

Cette technologie de stockage, longtemps restée l’apanage des grands opérateurs, est aujourd’hui accessible au plus grand nombre, grâce aux compétences de BeeZim, qui a développé une offre intégrant la technologie de stockage d’OpenIO et la plateforme de messagerie collaborative Zimbra, qui a successivement appartenu à Yahoo!, VMware et Telligent Systems, avant d’être rachetée en 2015 par l’éditeur Synacor. Lequel a donné un sérieux coup de jeune à ce clone open source de Microsoft Outlook.

BeeZim, qui développe depuis 2012 une expertise sur les solutions open source Zimbra et OpenIO, assure ainsi l’intégration, le déploiement et le support de cette offre, qui permet de bénéficier d’une plateforme de messagerie collaborative on-premise ou hébergée. En outre Beezim accompagne également la migration depuis l’ancienne solution de messagerie, pour assurer une parfaite continuité de service.

Pour aller plus loin : visionnez notre webinar « How to Build Scalable Email Infrastructure with OpenIO SDS and Zimbra CS? »

OpenIO devient officiellement partenaire de Synacor, l’éditeur de Zimbra

Leader du monde libre (de la messagerie électronique), Zimbra est plébiscité par les collectivités, universités et petites et moyennes entreprises, lesquelles veulent maîtriser leurs coûts et ne pas dépendre des leaders américains de la messagerie que sont Microsoft, Gmail et IBM (Lotus).

Concrétisant la parfaite complémentarité de leurs solutions, OpenIO et Zimbra (qui dispose désormais d’un connecteur dédié à OpenIO) ont récemment scellé un partenariat. Raison pour laquelle Guillaume Delaporte, VP Customer Sucess chez OpenIO, participera au ACTIV8Zimbra EMEA Tour les 9/4 (Milan), 11/4 (Marseille) et 16/4 (Barcelone).